WWW.EXTREMEDIVE120.COM

FORUM DES PLONGEURS TRIMIX TEK HYPOXIQUES ( Association loi 1901 Extremedive120)

Chers vous tous, Jean-Philippe et marie Hélène sont en train de concocter une semaine de plongée « normoxique » à Marseille chez Marius (Massilia) pour la période de Toussaint (du 26/10 au 2/11). Marie a eu Marius au téléphone ce soir : il est d’accord pour organiser un bateau « tek » à partir de 5 plongeurs, avec pour programme des roches et des épaves dans la zone des 50 /60 m. De son côté, Marius va lancer un appel pour compléter le bateau. Nous lui avons indiqué que, pour notre part, nous essaierions de trouver des personnes intéressées, souriantes et sympathiques, sans autre ambition que de se faire plaisir. Voici qui est fait… Il y a aussi la possibilité d’hébergement sur place à « Atoll plongée » (en fait Massilia est la branche tek d’Atoll) : vous pouvez aller consulter leur site. La bise à tous ! Pour s'inscrire sur le site ici ou par mail à jlcriscuolo@wanadoo.fr ou mariehelene.jacques@neuf.fr

    Le HEINKEL 111

    Partagez
    avatar
    doc gyneco

    Nombre de messages : 777
    Age : 59
    Date d'inscription : 19/12/2008

    Le HEINKEL 111

    Message par doc gyneco le Dim 10 Oct - 18:21

    préembule : le texte est issu directement du merveilleux site de jean marc http://www.helioxplongee.fr/index.html que je vous invite a visiter


    photo de jean marc blache www.helioxplongee.fr

    Il fut durant la seconde guerre mondiale l'avion le plus utilisé par l'aviation allemande (Luftwaffe). Sa conception fut clandestine. L'allemagne, ayant perdu la première guerre mondiale, celle de 14/18, n'avait pas le droit de se réarmer. Cette avion était au départ conçu pour le transport d'une dizaine de passagers et pouvait se transformer très rapidement en bombardier au moyen d'une motorisation plus puissante.


    photo de jean marc blache www.helioxplongee.fr


    Histoire :Le HEINKEL 111 : ce bombardier de la bataille d'Angleterre fut l'un des bombardiers moyens allemands les plus efficace de la première moitié de la seconde guerre mondiale. Il fut utilisé dès la guerre civile espagnole en 1936, où il fut évalué en condition de combat. Il fit parti également de la bataille d'Angleterre pendant laquelle beaucoup de ces appareils furent perdus faute d'une escorte suffisante de la part des Bf 109 (seulement 20 minutes).
    Le He 111 est un bombardier dont les différents prototypes étaient des avions commerciaux de transport. En effet, l'Allemagne n'avait pas le droit à cette époque de concevoir des appareils militaires. Ainsi le premier protoype He 111, issu de l'avion postal He 70 monomoteur, vola en 1935. Le He 111 est un appareil relativement élégant avec ses ailes et ses dérives elliptiques.



    Il fit donc sa première apparition en tant qu'avion de ligne civil, doté alors d'un fuselage muni d'une pointe avant de configuration classique, qu'il troquera rapidement pour un cône abondamment vitré où prend place la majeure partie de l'équipage. Durant l'année 1937 plusieurs de ces He 111 sous les couleurs civiles de la Lufthansa effectuent des survols de reconnaissance photographique au-dessus de l'Angleterre de la France et de l'URSS. Au cours de cette même année la Luftwaffe est équipée de Heinkel He 111 B-1.

    Les succès de la guerre d'Espagne induisent en erreur la Luftwaffe qui rapidement se met à croire que rien ne peut résister à des flottes de bombardiers moyens. Ils sont même plus rapides que les chasseurs de l'époque, et de ce fait l'armement défensif est totalement négligé. Mais se heurtant à la RAF les He 111 sont des proies vulnérables pour les chasseurs Hurricanes et Spitfires et ils ne doivent leur salut qu'à leur robustesse et aux capacités de leurs pilotes capables de ramener leur appareil à la base malgré le plus souvent des dégâts importants.




    La principale version employée pendant la seconde guerre mondiale fut le He 111H, au sein de 13 Gueschwader et 6 Gruppen, et qui servit essentiellement au marquage de cibles et aux attaques de convois maritimes de l'Artique à l'Afrique. Le He 111H recevra d'innombrables équipements plus ou moins hétéroclites, comme une lame lui permettant de couper les câbles des ballons de barrage.

    Le He 111 était un avion robuste à ailes basses et pouvait aussi bien transporter des torpilles, des missiles Hs 293, ou encore des fusées V1. Mais comparé au B-25 Mitchell il était sous armé, avec un équipage de 5 hommes dont 3 mitrailleurs.




    Après l'abandon du bombardement stratégique par l'Allemagne, les He 111 servirent au remorquage de planeurs et au transport, par exemple dans la tentative de ravitaillement de la poche de Stalingrad. Pour remorquer l'énorme planeur Me 321, il fut mis au point le He 111Z-1 qui était un assemblage de deux fuselage de He-111 et l'ajout d'un cinquième moteur.

    La production fut arrêter en 1944 après avoir fabriqué plus de 7.300 appareils.

    La Plongée : Ce Heinkel 111 (du nom de son inventeur : Ernst né à Grunbach en 1888 et mort à Stuttgart en 1958) repose par 83 mètres, bien à plat sur le ventre, entre Carqueiranne, Toulon et la Tour Fondue, sur un fond de sable clair le rendant particulièrement lumineux . L'épave mesure 16 mètres de long pour 23 d'envergure. Un seul des deux moteurs de 1200 CV est toujours en place mais sans hélice. La verrière est caractéristique de ce type d'appareil et se termine par une mitrailleuse MG 15, encore mobile. L'épave est habitée par de nombreux chapons et langoustes. Un homard se trouvait à un moment sous l'épave à l'avant. L'aile gauche est posée sur le sol alors que la droite est toujours dressée en direction de la surface. Il est donc possible de passer dessous.




    Une autre épave se trouve à proximité: le Torpilleur 207 ou Etoile. Ce petit bateau, d'un peu moins de quarante mètres se visite aisément. Elle est souvent "colonisée" par un poisson lune. Il est possible de faire les deux en une seule plongée en prenant bien soin de prendre le cap avant de descendre. L'avion est sur le tribord du bateau et le bateau à l'arrière, un peu tribord de l'avion. Il est difficile de différencier ces deux épaves au sondeur car les deux ne sont pas très hautes.




    Un grand merci pour ces explications au site : http://avions.legendaires.free.fr/he111.php
    Et pour les images à ce site : http://www.scubadata.com



      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 1:52