WWW.EXTREMEDIVE120.COM

FORUM DES PLONGEURS TRIMIX TEK HYPOXIQUES ( Association loi 1901 Extremedive120)

Chers vous tous, Jean-Philippe et marie Hélène sont en train de concocter une semaine de plongée « normoxique » à Marseille chez Marius (Massilia) pour la période de Toussaint (du 26/10 au 2/11). Marie a eu Marius au téléphone ce soir : il est d’accord pour organiser un bateau « tek » à partir de 5 plongeurs, avec pour programme des roches et des épaves dans la zone des 50 /60 m. De son côté, Marius va lancer un appel pour compléter le bateau. Nous lui avons indiqué que, pour notre part, nous essaierions de trouver des personnes intéressées, souriantes et sympathiques, sans autre ambition que de se faire plaisir. Voici qui est fait… Il y a aussi la possibilité d’hébergement sur place à « Atoll plongée » (en fait Massilia est la branche tek d’Atoll) : vous pouvez aller consulter leur site. La bise à tous ! Pour s'inscrire sur le site ici ou par mail à jlcriscuolo@wanadoo.fr ou mariehelene.jacques@neuf.fr

    HMS MANCHESTER OPERATION PEDESTAL TUNISIE KELIBIA

    Partagez
    avatar
    doc gyneco

    Nombre de messages : 777
    Age : 59
    Date d'inscription : 19/12/2008

    HMS MANCHESTER OPERATION PEDESTAL TUNISIE KELIBIA

    Message par doc gyneco le Mar 12 Oct - 16:57

    HMS MANCHESTER



    Le HMS Manchester était un croiseur léger de classe « Town class light cruiser »
    de la Royal Navy, appartenant à la sous-classe Gloucester. Il a été construit par Leslie Hawthorn à Hebburn en mars 1936, lancé en avril l'année suivante et mis en service en août 1938. Il a eu une carrière relativement courte, mais active.

    Le Manchester a servi dans les Indes orientales avec le 4e Escadron de patrouille au début de la guerre, puis a regagné la Grande-Bretagne le 25 novembre 1939. il a ensuite servi avec le « Home Fleet » à Scapa Flow,

    Le 15 septembre 1940 il a navigué vers la Méditerranée pour « l'opération collier ».
    En 1940, le Manchester, ainsi que d'autres bâtiments de la Marine royale, attaquent un escadron croiseur italien, dans une bataille qui est connu sous le nom de la bataille du Cap Spartivento.

    Puis le Manchester retourne en Grande-Bretagne le 13 décembre 1940 et ou il passe les quatre premiers mois de 1941, il patrouille alors dans le détroit du Danemark.

    En juillet il retourne en Méditerranée pour escorter un important convoi pour Malte, mais le 23 juillet, il est touché sur bâbord par une torpille aérienne et il est gravement endommagé. Des réparations temporaires sont effectuées à Gibraltar, puis il part pour Philadelphie pour finir les réparations.

    Celle ci furent terminées le 27 février 1942, après quoi il retourne à Portsmouth.

    À son retour au service, il rejoint la « Home Fleet » à Scapa Flow au cours de la première semaine de mai 42, il effectue l’accompagnement d’un convoi russe.
    En août, il retourne en Méditerranée.

    LE NAUFRAGE

    Le Manchester a pris part à l'opération Pédestal, opération de livraison de matériel à l'île de Malte assiégée par les allemands , cette opération a coûté un certain nombre de navires de guerre, y compris la perte du transporteur « HMS Eagle ».

    Pendant l'opération, le 13 août, le manchester a été torpillée par deux torpilleurs italiens au large de la Tunisie, tuant plusieurs membres de son équipage, puis il a ensuite été sabordée par son commandant avec des charges explosives. c'est le plus gros navire coulé par des torpilleurs au cours de la Deuxième Guerre mondiale .

    Son commandant, le capitaine Harold Drew, a été ensuite traduit en cour martiale car l’amirauté anglaise qui estimait que le navire était encore navigable et capable d'atteindre un port neutre.
    Le capitaine Drew a été accusé de négligence,reconnu coupable,condamné et renvoyé de la navy. Cette décision reste controversée aujourd'hui encore! En effet, le navire étais très gravement endommagé, et le risque etait que le navire, y compris son équipement radar, puisse tomber dans des mains ennemies.

    Beaucoup des membres d'équipage du navire ont été secourus par les navires de guerre alliés, cependant, certain ont été fait prisonniers des Français de Vichy en Tunisie.

    En 2002, Manchester a fait l'objet d'un documentaire par ITV, appelé «Running the Gauntlet ».
    En 2009, une expédition a réussi à plonger sur le HMS Manchester

    OPERATION PEDESTALE

    vidéo operation pedestale


    Préparations et forces utilisables

    Les précédents convois comme l'opération Harpoon en partance de Gibraltar ou Vigorous d'Égypte subirent beaucoup de pertes tant du point de vue humain, qu'au niveau des marchandises et des navires.

    Les approvisionnements devaient être apportés par un convoi de quatorze bateaux marchands. Parmi eux se trouvait le SS Ohio, le seul grand pétrolier disponible (qui était aussi à cette époque, le plus grand de tous). S'il avait été perdu, le ravitaillement en carburant de l'île n'aurait pu être apporté que sous forme de barils. Afin d'éviter ce problème, autour du convoi s'est rassemblée une énorme flotte de vaisseaux de guerre de la Royal Navy, y compris deux cuirassés, trois porte-avions, sept croiseurs et trente-deux destroyers. Une fois qu'ils auraient atteint la Sicile, la Force Z (les cuirassés, les porte-avions, et trois croiseurs) retourneraient vers Gibraltar, pendant que le convoi continuerait vers Malte avec les quatre croiseurs restants et l'escorte de destroyers. L'opération commença le 9 août 1942, lorsque le convoi dépassa les Colonnesd'Hercule.photos des bateaux là :http://www.melbournestar.co.uk/Operation_Pedestal_Ships.html

    La Regia Marina (marine italienne), de son côté, avait un problème de réserves de carburant, qui forçait ses plus grands navires à rester dans leurs ports, réduisant ainsi leur champs d'opérations.

    Quand le convoi britannique fut détecté, l'attaque fut aussitôt décidée et menée par des avions allemands et italiens basés en Sardaigne, puis ils envoyèrent dix sous-marins patrouiller au large de la Sicile ; enfin, une division italienne de croiseurs devait mener l'attaque finale. Pour permettre cette action, les Italiens transférèrent tout le carburant contenu dans les cuirassés pour ravitailler ces croiseurs.

    Déroulement des opérations

    11 août 13h00 : Le sous marin allemand U-73 se faufila à travers l'escorte de destroyers et coula le porte-avions HMS Eagle et ce en lançant quatre torpilles.

    Le HMS Furious lança ses escadrilles de Spitfires, qui s'envolèrent en direction de Malte pour sa défense. Ayant réalisé sa mission il rebroussa alors chemin et rentra vers Gibraltar.

    Le destroyer HMS Wolverine détecta et coula le sous-marin italien Dagabur. Durant cette escarmouche, le Wolverine' fut endommagé mais put mettre cap vers Gibraltar afin de subir des réparations.

    20h00 : une attaque aérienne italienne menée par des Savoia-Marchetti S.84, des Fiat CR.42 Falco, des Macchi MC.202, et des Reggiane Re.2001 endommagea le pont d'envol du HMS Victorious.

    En retour, les avions alliés basés à Malte lancèrent une attaque sur les aérodromes siciliens afin de réduire cette menace permanente.

    12 août
    La division de croiseurs italienne, formée des trois croiseurs lourds (Gorizia, Bolzano, et Trieste), plus trois croiseurs légers (le Eugenio di Savoia, le Raimondo Montecuccoli, et le Muzio Attendolo) et dix-sept destroyers prirent la mer en direction du convoi britannique.

    Les porte-avions britanniques firent décoller leurs Fairey Fulmar et leurs Sea-Hurricanes comme couverture aérienne. La première attaque de dix-neuf Junker Ju-88 rencontra la DCA et les avions britanniques. Six bombardiers allemands furent abattus (dont deux par des navires) pour la perte d'un seul chasseur britannique.

    Le sous-marin Brin a été coulé par des destroyers.

    Un hydravion Short Sunderland attaqua le Giada qui attendait le convoi au large d'Alger et l'endommagea. Le Giada fut encore attaqué un peu plus tard par un autre hydravion qui l'a encore plus endommagé. Le Brin détruisit cet avion avec ses propres défenses.

    À midi, une autre attaque aérienne menée conjointement par des bombardiers italiens et allemands ainsi qu'avec des chasseurs italiens arriva. Les attaques avaient été retardées et le convoi a obtenu ainsi un bref sursis. Le cargo Deucalion fut la seule perte.

    Entre 14h00 et 19h00 toutes les dix minutes, les destroyers lancèrent des grenades sous-marines de part et d'autre du convoi afin de décourager les attaques sous-marines.

    17h00 : le sous-marin italien Cobalto, qui avait déjà été endommagé par des grenades sous-marines, fit surface et fut rapidement coulé par le HMS Ithuriel qui captura le reste de l'équipage c’est-à-dire trois officiers et trente-huit marins.

    La Z Force moins le Wilton se prépara à rentrer vers Gibraltar, lorsqu’arriva une autre attaque aérienne qui coula un navire ravitailleur. Le HMS Indomitable a été touché plusieurs fois tuant quelques 50 marins, endommageant le pont d'envol, le hangar et causant des inondations. En conséquence, ses avions ont dû atterrir sur le Victorious. Les avions présents sur le pont furent jetés à la mer pour faire de la place. Puis, incapable de prendre une part active dans le reste de l'opération, l'Indomitable fit demi-tour et rentra à Gibraltar escorté de Charybdis, Lockout, Lightning et de Solami et réussit à retrouver après quelques heures de travaux une vitesse de 28 nœuds. Durant cette attaque, le HMS Foresight fut coulé.

    Le Victorious fut de nouveau capable de lancer des patrouilles aériennes vers 18h20.

    20h00 : Le sous-marin italien Axum lança quatre torpilles qui coulèrent le croiseur HMS Cairo et endommagèrent le pétrolier SS Ohio ainsi que le croiseur HMS Nigeria. Puis ensuite une attaque germano-italienne coula deux navires marchands.

    21h00 : Le sous-marin italien Alagi coula un navire marcargo et endommagea le croiseur HMS Kenya. Le sous-marin italien, le Bronzo, coula un autre navire marchand, le Deucalion. Le Nigeria et les autres navires endommagés firent demi-tour avec le Wilton et le Bicester en tant qu'escorte.

    Les sous-marins, Emo, Avorio et Dandolo ont, quant à eux, été coulés par des charges sous-marines.

    13 août
    Passant la Tunisie, le convoi est soumis à l'attaque par des bateaux-torpilleurs. Le croiseur HMS Manchester est touché à 01h00. Il réussit à se réparer, mais une partie de l'équipage fut transférée sur le Pathfinder et il fut sabordé peu après. À cette perte s'ajoutent six autres bateaux marchands coulés pendant cette attaque.


    SS Ohio entrant dans le port de Malte durant l'opération PedestalLe Feldmarschal Kesselring, commandant de la force aérienne allemande basée en Sicile, avait refusé une couverture aérienne à la division de croiseurs italienne, car il avait peu confiance envers la capacité offensive de la Regia Marina, et préférait utiliser ses avions pour des attaques directes sur le convoi britannique. Sans protection aérienne, et au vu de la proximité de la base aérienne de Malte, le Supermarina (le PC de la Regia Marina) décida de retirer ses croiseurs et les dirigea vers Messine. Ils passèrent à travers la zone couverte par les sous-marins Safari et Unbroken. Le Bolzano fut touché dans son réservoir et s'échoua, et l'Attendolo fut lui aussi endommagé. Ni l'un ni l'autre ne furent réparés avant la fin de la guerre.

    À 6h46 : un Junker Ju-88 toucha le Ohio, qui fut sévèrement endommagé et dont la vitesse fut réduite à 4 nœuds.

    Mais dès ce jour, le convoi se retrouva assez près de Malte pour pouvoir être sous la couverture de ses chasseurs Spitfires et Beaufighters.

    Conséquences
    Les attaques de l'Axe coulèrent neuf cargos, deux croiseurs, un porte-avions et un destroyer.

    Les Britanniques ont revendiqué la destruction d'un sous-marin italien et de trente-neuf avions. L'Ohio commandé par le capitaine Dudley Mason, le plus grand pétrolier d'alors, capable de naviguer à plus de 16 nœuds, subit sept coups directs, vingt assez proches, et perdit ses moteurs ; il fut alors pris en charge par trois destroyers (le HMS Penn, le HMS Ledbury et le HMS Bramham) et réussit à rejoindre le 15 août le port de Malte.

    Tactiquement parlant, la bataille du convoi Pedestal est un brillant succès pour l'Axe et les Italiens nomment cet affrontement la Vittoria del mezz'agosto (la victoire de la mi-août); stratégiquement en revanche, c'est un grave revers.

    En effet, nonobstant des pertes extrêmement sévères, l'arrivée de cinq navires marchands à Malte assure trois mois de ravitaillement à l'île, ce qui non seulement écarte la perspective d'une capitulation mais permet aussi d'envisager des opérations offensives.

    Des forces sous-marines et aériennes rejoignent l'île et harcèlent les convois germano-italiens, perturbant de manière significative, voire interrompant, les approvisionnements des troupes germano-italiennes de Rommel en Afrique du Nord, juste avant la deuxième bataille d'El-Alamein...avec le succès que l'on connait pour la VIII ème armée anglaise de Montgomery.


    L'EPAVE LES PLONGEES

    site cap bon tunisie


    photo Pat Vanstraelen





    video plongée manchester

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 12:22